STUDIO-BERNARD 






ELECTRONIQUE MUSICALE - CONCEPTION ET REPARATIONS

Orgue de démonstrations CHORGANIUM




Depuis bientôt dix années je répare et transforme principalement des orgues liturgiques. Parfois l'instrument est aux limites du réparable ou son rendu sonore est faible en regard des performances souhaitées. Dès lors une transformation peut être envisagée si la console d'origine s'y prête, c'est à dire si son ébénisterie est en bon état et si ses claviers et commandes sont capables de s'exprimer dans cette nouvelle définition.

Je propose trois types de transformations : HAUPTWERK, ORGANTEQ et CECILIA. Vous trouverez dans les pages de ce site les principales caractéristiques de ces systêmes. 

Le problème qui se pose alors pour le futur client est quel systême choisir ? Chaque systême présente des avantages et des limitations techniques et bien sûr des disparités financières. Il était souvent difficile pour moi de permettre à un futur client de tester ces systêmes avant une prise de décision. En raison de la diversité géographique de mes précédentes transformations, il ne m'était guère possible de planifier de telles visites.

Il y a plus de trois ans j'avais en tête de construire une sorte de monstre intégrant l'ensemble de ces technologies. Il restait à trouver une console trois claviers, compacte car nécessairement transportable, capable toutefois d'accueillir l'ensemble des cartes électroniques nécessaires.

Et le miracle arriva ... 

Voici l'histoire de la construction de ce CHORGANIUM avec C pour CECILIA, H pour HAUPTWERK, ORG pour ORGANTEQ, et AN pour johANnus !

1 - La console d'origine 


Achetée d'occasion en Bretagne, cette console JOHANNUS OPUS 1410 souffrait de plusieurs problèmes dont un fonctionnement aléatoire et une absence de mémorisation des jeux. L'ébénisterie étant en bon état et relativement compacte, j'ai craqué sur ce modèle des années 90. Malgré son age, le concept est efficace avec une carte mère communiquant en MIDI avec deux racks symétriques équipés chacun de processeurs esclaves. Chaque rack gère deux claviers et l'ensemble aboutit à huit amplis et douze haut-parleurs pour un total de 480W !!! Gros son assuré ! Pour les spécialistes c'est la technologie M114.



2 - Réparations

Avec les schémas rien ne résiste ! Quelques soucis par ci par là et surtout un faux contact provoqué par un des straps situés sur le dos de la carte CPU esclave Pédalier-GO et de la carte CPU au niveau de la mémoire des jeux ! Un bon nettoyage, un changement de tous les connecteurs plastiques jaunes JOHANNUS, suite à leurs viellissements, et l'orgue a redémarré cette fois sans coupure ! Un superbe son de plus ... La transformation peut démarrer.

 

3 - Les afficheurs OLED et les commandes de jeux

La principale difficulté à résoudre pour ce projet est l'affichage des noms de jeux. Chaque systême (Johannus, Hauptwerk, Organteq, Cecilia) est capable de charger plusieurs samplesets. Dès lors, chaque commande de jeu est susceptible d'avoir un nom different ou d'être absente. Certains constructeurs proposent des bandes sérigraphiées magnétiques à placer au dessus des commandes de jeux. Ce procédé nécessite de stocker quelquepart les bandes magnétiques et de s'adresser à des sociétés spécialisées pour la gravure.

Mon idée était plutôt d'utiliser une nouvelle technologie à savoir les mini-écrans OLED. J'ai choisi la version RGB pour mon CHORGANIUM afin de rendre l'affichage des jeux plus plaisant et plus respectueux des standards organistiques. La faible dimension de ces écrans m'a permis de réaliser un fronton de 43 registres et de 18 pour les consoles gauche et droite. La répartition choisie donne alors au maximum 12 registres de Pédale, 10 de Positif, 14 de Grand Orgue et 16 de Récit, auxquels s'ajoutent trois tremblants et six accouplements et tirasses. Ce choix me permet de visualiser quasiment tous les samplesets existants. Un défilement de l'affichage par clavier est possible si d'aventure un sampleset dépassait ces limites.

 

Un autre problème était la réalisation de la commande des jeux. J'ai choisi des boutons poussoirs RGB d'une largeur compatible avec les displays OLED.



Après plusieurs prototypes, j'ai construit une première platine:




Il restait à valider la programmation, ce qui ne fut pas une simple affaire en raison du mode de commande des afficheurs.



4 - Découpe des faces avants

Une fois le concept validé il fallait maintenant transformer le fronton et les deux consoles latérales. Outre les displays et les commandes, il fallait découper les emplacements:

  • de l'afficheur du nom du sampleset et de ses commandes avant-arrière dans la liste des samplesets
  • des deux afficheurs CECILIA
  • de la platine de patches audio
  • de l'écran PC
  • des commandes Midi
  • des commandes de reverbération, transposition, volume, et réglages de l'écran PC
  • la barre de commandes des mémoires sous claviers aux normes
J'ai commencé par la console de droite:



Puis la console de gauche:



Puis le fronton:






Puis la découpe de la barre de commandes des mémoires sous clavier aux normes:






Partant de ceci:



Je suis progressivement arrivé à celà:





5 - Intégration de l'Electronique

La première étape fut la vérification individuelle des toutes les cartes du JOHANNUS qui fournit les signaux MIDI et l'amplification des systêmes.









Puis ajout des modules CECILIA, de la carte PC, des alimentations, des interfaces midi additionnels (pédales d'expression, de crescendo et barre de commandes des mémoires sous clavier):



Il commence à y avoir une crise du logement ...





6 - Intégration Logicielle

Elle consiste à intégrer les signaux midi avec les quatre systêmes de base (Hauptwerk, Organteq, Johannus et Cecilia) et à mémoriser ceux-ci en regard de chaque sampleset.



 

.

7 - Gestion de l'Audio

Les quatre systêmes (JOHANNUS, HAUPTWERK, ORGANTEQ, CECILIA) doivent utiliser les huits amplificateurs du JOHANNUS et donc les douze hautparleurs de la console. Pour ce faire une zone de patches est réalisée:

     

8 - Finitions arrières

La plaque arrière d'origine était en mauvais état et non-adaptée à la nouvelle répartition de l'électronique, je l'ai donc refaite avec un logo sympa:



9 - CONCLUSION

Mon rève est devenu réalité. Je vais pouvoir proposer des démonstrations comparatives des différents systêmes de génération de sons d'orgue à tuyaux. Outre la différentiation sonore, ce CHORGANIUM sera un formidable outil pour déterminer un budget et surtout permettre une définition rigoureuse des futurs projets de transformation.



Si vous êtes intéressé par un projet de transformation d'une console électronique, je peux venir chez vous, dans une salle ou dans une église, avec ce CHORGANIUM et ainsi bâtir une solution au plus près de votre budget. Un défraiement sera demandé pour cette démonstration, déductible en cas de commande.

A bientôt !

Bernard PASSAGEZ